• Paris-Troyes

    Ce dimanche, je prenais part à ma première classique Professionnel sur un parcours tout nouveau donc, Paris-Troyes. Du bon monde au départ, des grosses équipes pros et donc un gros niveau pour les 200 engagés qui prenait le départ sous un temps brumeux et frisquet.  Les courses pro sont toujours particulières pour les amateurs comme nous. Les bus des équipes pro, les gamins qui te demande des bidons à l’arrivée, plusieurs autographe à signer même pour nous, on se prend un peu pour un autre le temps d’une journée et ca fait toujours plaisir de donner du plaisir.

    J’avais en tête cette course depuis un petit moment et j’avais à cœur de faire quelque chose. Bien entendu, prendre l’échappé était dans ma ligne de mire et sur ce type de course, elle part souvent rapidement et va au bout ! Ni une, ni deux, toute l’équipe tentait de prendre les coups et je sautais dans une vingtaine d’échappées mais toutes voués à l’échec ! L’allure est extrêmement soutenu (contrairement à la semaine passé) avec près de 47km/h de moyenne dans la 1ère heure ! Le vent est heureusement peu présent et les bordures moins dangereuses. Mais quand les pros embraillent sur le plat, il faut serrer des fesses…..

    Malgré un coup de bordure d’une vingtaine de mecs au bout de 50km, tout rentrera dans l’ordre et la sélection se fait par l’arrière d’autant que les premières bosses arrivent. Je me sens vraiment très bien et je reste constamment placé dans les 40 premières places. Tandis que la pluie arrive, le peloton à déjà perdu la moitié des coureurs et les attaques continuent sans cesse. Fred Brun sera hauteur d’un gros numéro en solo mais dans les 40 derniers kilomètres, ca met en route !

    La pluie redouble d’intensité, les bosses deviennent plus raide et le peloton explose en morceaux. Je vais très bien tenir et les caladois s’en sortent bien puisque quasi tout le monde est encore dans le peloton. Mais un groupe de 12 mecs va sortir et je le loupe, de peu certes mais je m’en mords les doigts. L’équipe Joker va faire tempo pour rentrer et à 15km de l’arrivée, alors que ca re-bagarre et me sentant encore très bien, je tente le tout pour le tout et sort avec 6 autres coureurs d’un peloton réduit à une quarantaine d’unité seulement. On retrouve la les pros Médérel et Marino, Duret de Bretagne Shuller, Justin Jules pour la pomme (vainqueur du GP de la Marseilleise), mon néo pro Canard et mon pote Romain Combaut. Nous allons nous faire mal à la gueule et bouché quasi 1’ pendant que Roubaix met en route pour rentrer sur nous derrière.

    Mais trop tard, ils ne reviendront jamais sur nous, tout comme nous ne rentrerons pas devant. Nous venons mourir à 15s !

    Au sprint, c’est sauf qui peut et je termine 3ème de mon groupe et termine à une excellente 15ème place. Derrière, seul Benji à accroché le peloton d’environ 40 mecs.

    Une super perf donc pour moi avec ce TOP15 chez les pros qui me donne une grande joie. Les jambes étaient excellente toute la course et c’est un super point positif. Je n’en avais pas parlé mais Paris-Troyes constituait un peu mon 1er gros objectif de la saison au vue du profil de la course. J’ai ca en tête depuis un petit bout de temps. 15ème donc, je suis très satisfait. Pour l’anecdote, je bat Justin Jules au sprint et termine 5ème amateurs, lol. De bonne augure pour la suite avec la Duttorcha samedi et Troyes-Dijon dimanche. Ciào tout l’monde.

    Classement :
    1 BIDEAU JEAN-MARC BRETAGNE SECHE ENVIRONNEMENT (BSE) FRA les 174,2 km en 4h12'17'' (moy. 41,430 km/h)
    2 VAUBOURZEIX THOMAS LA POMME MARSEILLE  (LPM) FRA à 0:02
    3 DUVAL JULIEN ROUBAIX LILLE METROPOLE  (RLM) FRA mt
    4 DRUJON MATHIEU BIGMAT AUBER 93 (BIG) FRA mt
    5 HOORNE JEROEN VC ROUEN 76 (VCR) FRA à 0:06
    6 TARRIDE GREGOIRE LA POMME MARSEILLE  (LPM) FRA mt
    7 PAIANI JEAN LOU SOJASUN  (SOJ)  FRA mt
    8 YATES ADAM CC ETUPES LE DOUBS  (CCE)  FRA mt
    9 SIMON MATHIEU UV AUBE (UVA)  FRA à 0:09
    10 BRUN FREDERIC BOURG EN BRESSE AIN CYCLISME  (BBA)  FRA mt
    11 GMELICH MEJLING JARNO AVC AIX EN PROVENCE (AIX)  FRA mt
    12 DE JONGE MAARTEN TEAM VORALBERG  (VBG)  AUT mt
    13 MARINO JEAN MARC SOJASUN  (SOJ)  FRA à 0:29
    14 COMBAUD ROMAIN EC ARMEE DE TERRE (ECA) FRA mt
    15 BISCEGLIA ANTHONY VC CALADOIS (VCC)  FRA mt
    16 JULES JUSTIN LA POMME MARSEILLE  (LPM) FRA mt
    17 DURET SEBASTIEN BRETAGNE SECHE ENVIRONNEMENT (BSE) FRA mt
    18 CANARD VINCENT BRIDGESTONE ANCHOR (BGT) JPN mt
    19 MEDEREL MAXIME SOJASUN  (SOJ)  FRA mt
    20 VIMPERE THEO  BIGMAT AUBER 93 (BIG) FRA à 0:36
    37 OLIVIER BENJAMIN VC CALADOIS (VCC)  FRA mt
    78 SONNERY BLAISE VC CALADOIS (VCC)  FRA à 2 :46
    81 HOAREAU SEBASTIEN VC CALADOIS (VCC)  FRA mt
    92 ROMEDER ALEXIS VC CALADOIS (VCC)  FRA mt à 6 :05
    93 ALMEIDA PIERRE VC CALADOIS (VCC)  FRA mt

    Les + : Organisation TOP, beau circuit, sécurité++

    Les - : Temps brumeux

    Plus de photos sans doute dans la semaine

    Sprint d'arrivée, ca pique !

    Ici au départ avec Vincent sous ses nouvelles couleurs (photo : Marie Triveillot-Bourgeois)


  • Commentaires

    1
    Eric 07
    Mardi 12 Mars 2013 à 09:31
    TOP 15
    je suis ton BLOG depuis le debut.je me souviens de tes premières courses en DN1 avec le Creusot.Tu as progressé depuis 1 an. si tu continue sur ta lancée,pourquoi ne pas essayer de revenir dans une equipe de DN1,et retarder d'un an,ton entrée dans le monde du travail ? Cette 15ème place n'est pas le fruit du hasard mais d'un travail serieux.
    2
    Anthony
    Mercredi 13 Mars 2013 à 13:04
    Merci Éric
    Merci Éric pour les compliments ça fait plaisir. Toutefois il n est plus maintenant utile d être en DN1. Le niveau s est nettement rehaussée et on le voie sur les courses pro, il n'y à plus d écart entre les DN2 et les DN1. Surtout au VCC quand je voie comment nous sommes encadré et équipée, je ne pourrais jamais trouver mieux ailleur Pour le travail, il ne faut pas s enflammer. J ai un niveau correct mais je ne gagne pas 10 élites par ans. Je ne vais pas gagner ma vie en restant amateurs. Normalement, mon stage doit déboucher sur une poursuite et si cela me plait, dans la conjoncture actuel, je ne peux pas refuser. Le vélo reste une pation et si je n ai plus le niveau élite, je redescendrais en 2 En tout cas merci des complimentent A une prochaine
    3
    anthony
    Mercredi 13 Mars 2013 à 20:17
    erreur
    pardon pour la grosse faute à "passion" lol
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :